logo
CV

Pauline Ribat,
Metteuse en scène

Actrice, autrice, Pauline Ribat affirme peu à peu sa position de metteuse en scène.

Depuis l’aube (ode aux clitoris), sa première mise en scène, rencontre un vrai succès public et compte à ce jour près de 60 représentations.

En 2015, lors des 55èmes Rencontres d'été de la Chartreuse, Catherine Dan (la directrice de La Chartreuse) lui confie la mise en voix de Solo di me, une pièce de Francesca Garolla.

En 2016, Grégoire Callies la sollicite pour le mettre en scène dans Hors de moi (d'après des textes de Toon Tellegen) et Joséphine Serre lui confie la collaboration à lamise en scène de Amer M., texte lauréat du CNT en dramaturgie plurielle et des Journées de Lyon, et celle de Data Mossoul en 2019, créé au Théâtre national de la Colline.

Elle vient tout juste de créer Dans les cordes, son deuxième projet d'écriture et de mise en scène.

Pauline Ribat

DANS LES CORDES

  DANS LES CORDES Texte et Mise en scène :  Pauline Ribat Collaboration à la mise en scène : Baptiste Girard Avec :  Florian Choquart , Sébastien Desjours, Marilyne Fontaine, Nolwenn Korbell, Sabine Pakora Scénographie : Jean-Baptiste Manessier Création lumières : François Menou Composition musicale et sound design : Guillaume Léglise Création costumes : Aude Désigaux Régie son […]

En savoir plus

Depuis l’aube (ode aux clitoris)

En 2013, par hasard,
J’ai découvert le reportage de Sofie Peeters, jeune bruxelloise ayant caché une caméra dans son sac pour témoigner des regards et des invectives de certains hommes à l’égard des femmes.
“IL Y AVAIT URGENCE.”
Et puis se sont confiées lise, estelle, Charlotte, hélène, ma vendeuse de chaussures, ma bibliothécaire, des collègues de travail, ma mère. Toutes, nous avions comme une expérience commune : dans le métro, un homme me fixe avec insistance. Il regarde mes seins, mes chaussures. Je les ai achetées
le lendemain de mon agression à Metz.

En savoir plus

Hors de moi

Que faire de la colère qui surgit ? L’étouffer ? L’exprimer ? Cette libre adaptation d’un des magiciens de la littérature Jeunesse s’inspire de l’idée de la colère, ou plutôt du «droit à la colère». Mais chez Toon Tellegen, il s’agit d’une colère salutaire : elle peut apaiser, lier, dénouer les conflits larvés, faire rire aux éclats… Ses animaux vivent chacun à leur manière cet état émotionnel fort et complexe. Au delà de ses histoires, l’auteur nous offre une réflexion profonde à propos des émotions. Elles font partie de nous, sont révélatrices des liens qui nous unissent et participent au « vivre ensemble ».

En savoir plus
POPUP CONTACT