logo
CV

Hors de moi

Librement inspiré de Toon Tellegen
Pour objets et marionnettes - Durée : 50 mn - A partir de 6 ans

Adaptation : Claire Chevalier
Mise en scène
: Pauline Ribat & Grégoire Callies
Scénographie : Jean-Baptiste Manessier
Musique, Création sonore: Camille Saint-Saens & Jacques Stibler
Création vidéo : Véronique Caye
Création lumières
: Marianne Pelcerf & Jean-Pierre Salin
Jeu : Grégoire Callies

dossier-artistique-hors-de-moi-2

Que faire de la colère qui surgit ? L’étouffer ? L’exprimer ? Cette libre adaptation d’un des magiciens de la littérature Jeunesse s’inspire de l’idée de la colère, ou plutôt du «droit à la colère». Mais chez Toon Tellegen, il s’agit d’une colère salutaire : elle peut apaiser, lier, dénouer les conflits larvés, faire rire aux éclats... Ses animaux vivent chacun à leur manière cet état émotionnel fort et complexe. Au delà de ses histoires, l’auteur nous offre une réflexion profonde à propos des émotions. Elles font partie de nous, sont révélatrices des liens qui nous unissent et participent au « vivre ensemble ».

Pour raconter cette touchante école de la tolérance, Grégoire Callies et Pauline Ribat, les deux metteurs en scène, ont fait appel au scénographe Jean-Baptiste Manessier qui a imaginé une valise-forêt entourée d’images-vidéos qui déclinent les saisons, où s’animent objets et surprenantes marionnettes en métal. Un dispositif ingénieux pour ce joli bestiaire animalier, accompagné par les compositions musicales de Camille Saint-Saens et Jacques Stibler, qui ravira nos plus jeunes amis...

Créé en mars 2016 au Théâtre Roublot (Fontenay-sous-Bois), le spectacle est donné au Théâtre de L’Atalante du 9 au 23 décembre 2016 avant d’être repris au Théâtre Roublot du 7 au 10 janvier 2017.

Extrait de N’y a-t-il personne pour se mettre en colère ? Toon Tellegen

Un beau jour, toute trace de colère avait disparu... C’était l’été. L’hippopotame heurta le hérisson, mais ni l’un ni l’autre ne se mit en colère. La tortue dit à l’escargot qu’il avait l’air bien pressé, mais l’escargot ne se mit pas en colère. L’éléphant ne se mit pas en colère contre lui-même quand, par étourderie, il se cogna contre le chêne et s’étala par terre dans un grand boum, et la grenouille ne se mit pas en colère contre le héron quand celui-ci une fois de plus l’avala tout rond.
C’était un drôle de jour. L’après-midi, les animaux se réunirent dans la clairière. Le grillon demanda à l’éléphant ce qu’il devait être si l’éléphant en dansant lui écrasait à nouveau les pieds : reconnaissant ? Ravi ? L’éléphant le regarda, hésitant, et haussa les épaules : «Je ne sais pas», dit-il, «bien heureux, peut-être. Ou ébahi». Personne ne savait ce qu’il fallait être en pareil cas

Production : Le Pilier des Anges -Théâtre Roublot
Co-réalisation : Théâtre de L'Atalante

POPUP CONTACT